Le 23 avril, le sport était de retour. Sorte de.

C'était le repêchage de la NFL – un événement de trois jours où les équipes sélectionnent les joueurs d'université qu'elles veulent dans leur équipe. Pour les fans, c'est une invitation à imaginer un avenir meilleur. Les choix de dépouille sont une liste vierge de potentiel et de possibilités.

Le projet était censé être une évasion bienvenue de COVID-19, sauf qu'il ne l'était pas du tout. Lors de chaque pause commerciale, j'ai été frappé par une série d'annonces imitatrices de marques déterminées à me rappeler qu'une pandémie faisait rage à l'extérieur de mon appartement.

Ils étaient tous exactement le même. Regarde:

«Une pandémie est là, mais nous, une marque, sommes aussi là. Et pendant que nous sommes séparés, nous sommes aussi ensemble. " Il est difficile de savoir ce que ces annonces sont censées accomplir, en plus de donner aux consommateurs l'impression d'être dans un purgatoire produit par BBDO.

Au cours des sept dernières semaines, chaque élément de communication de marque a été infecté par un long préambule sur COVID-19. Le consensus du groupe semble être que c'est la chose sûre à faire. Mais à ce stade, ce n'est pas sûr du tout. C’est juste ennuyeux.

Coupez le préambule du contenu du coronavirus

Au cours des deux derniers mois, nous avons encouragé les spécialistes du marketing à ajuster leur stratégie de contenu en fonction des nouveaux défis auxquels leur public est confronté. Il est stupide de ne faire aucun ajustement car, comme notre vie personnelle et professionnelle a changé, nos comportements et nos besoins ont également changé. Les spécialistes du marketing ont une excellente occasion de créer de nouveaux contenus qui répondent à de nouvelles questions.

Mais vous pouvez toujours créer du contenu qui ne mentionne pas le coronavirus. Je veux apprendre à mieux collaborer avec mon équipe maintenant que nous sommes tous éloignés, mais je n'ai pas besoin d'un préambule de 4 paragraphes sur «ces moments inhabituels». C'est l'équivalent marketing COVID de l'essai de 1 000 mots qui précède chaque recette en ligne.

Allez-y. Les gens veulent trouver des réponses, acquérir de nouvelles compétences et échapper à la mauvaise nouvelle qui vacille à chaque coin de rue. Votre travail consiste à les aider à le faire.

Créer du contenu avec un but

Si vous allez vous concentrer sur le coronavirus, ce devrait être parce qu'il est au cœur de l'histoire. GE a produit une couverture inspirante de la lutte contre COVID-19, ce qui est tout à fait logique. La société a une perspective unique et la capacité de diffuser des nouvelles sur les efforts de lutte contre le virus. Mais GE n'embourbe pas non plus son contenu avec un préambule obligatoire. Ils se lancent directement dans l'histoire, engageant leur public dès le saut.

De même, la Financière MD (Divulgation complète: un client satisfait) a produit des ressources incroyablement utiles pour les médecins canadiens. L'équipe de contenu s'intensifie et répond à un énorme besoin de médecins partout au Canada.

Si vous allez vous concentrer sur COVID-19 dans votre contenu, faites-le avec un objectif clair. Il suffit de ne pas le faire pour cocher une case.

En cas de doute, voici un organigramme

C'est samedi, je vis à Manhattan, et partout en dehors de mon appartement est légèrement dangereux. J'ai donc décidé de faire un organigramme pour vous aider dans votre prise de décision:

contenu de coronavirus

N'oubliez pas que personne ne va penser que vous ignorez le coronavirus si vous ne le reconnaissez pas longuement. Votre public ne sera pas en colère contre vous. Ils vous remercieront.


Image de

Kubkoo


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *